18/09/2015

08/08: Triathlon Supercoupe à La Gileppe

gileppe.jpgDimanche dernier, Yannick participait au triathlon Supercoupe (DO) au Lac de la Gileppe, en reprise.  Voici son résumé de la course:

Difficile reprise à La Gileppe. Un triathlon que j'aime bien et auquel j'ai déjà participé plusieurs fois (Supercoupe ou Cross triathlon). Cette année ce sera une course de reprise après un break de 2 semaine post-Ironman et 2 semaines d'entrainement progressif. La forme est loin d'être optimale, d'autant plus que Mathieu (Louis) se mariait la veille et aller se coucher à 3h30 du mat' après plusieurs bières ne rentre pas dans le cadre de la pré-course idéale Rigolant. Bref, au matin, après 4h de sommeil, j'ai tout sauf envie d'aller faire un triathlon... Mais après le voyage et les préparatifs d'usage, me voici dans le lac aux côtés de 400 triathlètes. Je me mets à l'écart car je sais que la mise en route sera difficile. Et elle l'est ! J'essaye de donner de la cadence à mes bras mais rapidement je m'asphyxie et surtout je me retrouve bloqué dans un groupe qui ne nage pas très vite, mais je suis incapable de m'en extirper. C'est un long calvaire qui m'attend, et je sors finalement de l'eau à la 76ème place après plus de 25' En pleurs. Après le "mur" d'usage pour rejoindre le parc, je fais une transition correcte puis m'en vais pour une balade de 47km assez vallonnée (+700m D+). Pourtant j'ai pris le CLM avec la lenticulaire. C'est la dernière fois que je peux la sortir cette année, je me fais plaisir, quitte à peiner un peu en bosse. Je pars fort, les puls montent. Les sensations sont meilleurs qu'en nat même si les jambes sont un peu fatiguées. Je décide de faire un bon vélo quitte à le payer ensuite, après tout c'est un entrainement, et c'est court. Je reprends beaucoup de monde puis arrivé à la Baraque Michel, je peux continuer à envoyer dans un long faux plat descendant en continuant à dépasser. Un concurrent sans doute frustré (Dossard 6080, Guillaume Brasseur Langue tirée) va  se caler dans ma roue comme si de rien n'était. Après quelques essais infructueux de le décrocher, je l'engueule un peu mais il n'entend apparemment rien, au contraire, il me rit au nez! Je vais jouer un peu avec lui en m'énervant, jamais vu une mauvais foi pareille... finalement il lâche dans les derniers km alors que je reprends un dernier groupe de 5 coureurs au moment ou Maxime Verstraete me rejoins (il est sorti bien avant moi et a dû avoir un problème technique). François Reding m'a également repris et est rentré au parc juste avant moi, je suis 20ème. La cap s'annonce difficile dès les premières foulées. Je joue à nouveau sur la fréquence pour délier un peu les jambes. Il me faut 3 km avant de pouvoir accélérer mais j'ai déjà perdu 2-3 places. J'essaye de maintenir la vitesse au-dessus de 15 km/h, et sur la fin je parviens à reprendre un ou deux coureurs, mais je termine 22ème et au pied du podium M40 pour 7 petites secondes. Le chrono final n'est pas si mauvais, la course était relevée aujourd'hui, c'était finalement un bon entraînement. Il reste 2 mois avant Kona, 1 mois avant Gerardmer, les voyants sont au vert, y'a plus qu'à...

16:27 Écrit par M3 TEAM dans 5. Multisports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |