12/09/2014

06/09: Triathlon de Gerardmer XL

Tria gerardmer logo.pngSamedi 6 septembre, c'était le pélérinage annuel à Gerardmer pour Yannick et pas mal d'autres triathlètes luxembourgeois. L'épreuve n°2 en France (après l'Ironman de Nice, quoique...) fait chaque année le plein et c'est bien normal. Les parcours, l'ambaince et l'organisation sont incroyables pour la moitié du prix d'un half-ironman labellisé. C'est donc une nouvelle fois sur le XL que Yannick s'élançait, avec à nouveau des ambitions de podium. Voici son résumé:

Comme l'an dernier, j'intègre Gerardmer dans ma prépa Ironman. L'an dernier c'était Kona (5 semaines plus tard), cette année Majorque (3 semaines). Je n'en suis pas tout à fait au même point niveau préparation: j'avais en 2013 3 half-ironman et 1 Ironman dans les jambes en arrivant ici, alors que cette année j'ai uniquement des triathlons courts (<2h) mais je tiens bien la charge à l'entraînement. L'objectif est de faire au moins aussi bien que l'an dernier (41ème scratch/1400, 2ème V1), et si possible àméliorer le chrono. J'aimerais passer sous la barre symbolique des 5h (5h04 l'an dernier) mais pour ça il faudra la course parfaite dans les 3 disciplines ainsi que des transitions éclair. Nous serons 15 BATIFER au départ, une belle délégation et il y aura de l'émulation entre nous c'est certain !

8h, rendez-vous au parc. On est largement à l'avance, cette fois j'aimerais pouvoir m'échauffer un peu plus car l'eau ne devrait pas être trop chaude... Je prends rapidement mes marques, cérémonial connu, j'en profite pour donner quelques conseils à Stéphane (Lambert) pour qui ce sera le premier half. Ensuite en route pour le départ natation, photo BATIFER et à l'eau pour l'échauffement puis positionnement: à gauche, comme d'hab. Il y a de plus en plus de monde à gauche, il y a 4 ans j'étais debout sur la berge, maintenant on est 50 dans l'eau au bout du ponton... Les organisateurs essayent de faire sortir les gens, peine perdue. Je suis juste à côté de Mathieu Louis au moment où le départ est donné. J'essaye de m'extraire de la masse. J'hésite à prendre les pieds de Mathieu mais je préfère me mettre à l'écart Sourire. Je ne serai pas trop embêté même si me dis après-coup que j'aurais pu gagner quelques secondes en essayant d'accrocher Math. Première bouée OK, direction la sortie à l'Australienne. OK aussi, un triathlète me bouscule pour me dépasser lors de celle-ci, mais -justice- il se prend une pierre, trébuche et tombe. Bien fait Langue tirée! Fin de la nat, j'ai été correct, pas perdu de temps, mais pas l'impression d'avoir particulièrement bien nagé non plus. Aucune idée de mon chrono ni de ma place, on verra plus tard... (29'15", 108ème en fait).

G bike.jpgBonne transition et c'est parti. Je passe Eric (Hemmer) qui a réussi à nager plus vite que moi avec un seul bras (fracture de la calvicule à Lanzarote) puis en route pour le Poli. Puls trop hautes, normal, j'ai mes repères, ça va descendre après la récup dans la descente vers Longemer. Je pousse bien sur le plat le long du lac, les puls se stabilisent et  je commence à reprendre du monde, mais je sens que je n'ai pas les jambes de l'an dernier, j'avais l'impression d'être plus à l'aise. Premier tour bouclé en un peu moins de 59', coucou aux supporters présents et en route pour le deuxième. Je retrouve Julien Déom dans la montée du Poli, il a bien nagé et est en train de bien rouler ! On va se retrouver ensemble le long du lac de Xonrupt, et quelques coureurs se regroupent. J'essaye de passer devant, certains "attaquent" littéralement, mais ce n'est pas le moment de se griller. Dans le col des Faignes je laisse partir pour ne pas devoir subir le rythme. François Reding me rejoint dans le col de Grosse Pierre, c'est 20km plus tôt que l'an dernier ! Deuxième tour sous l'heure, c'est toujours ok, on me pointe entre 55 et 60ème. Troisième tour: ça pique un peu, je discute avec Olivier Lefèvre dans le Poli puis il lâche. Je ferai le reste de ce tour quasi tout seul, mis à part les attardés qui sont seulement dans leur deuxième tour. Ca rend les trajectoires compliquées de devoir les éviter, et le fait de ne pas avoir de point de mire me fait perdre un peu la gnaque. Les cuisses sont dures sur la fin et j'arrive finalement au parc avec des légers débuts de crampes aux quadriceps après un vélo sous les 3h (2h59'50", 1'30" de plus que l'an dernier) mais je sais que la cap sera longue... Je perds un peu de temps en faisant tomber mes lunettes, puis ensuite en mettant les chaussures: mes quadriceps tétanisent. Je sais que ça passera en course à pied, mais en attendant il faut que j'enfile mes chaussures... pendant que je me débat, j'entend le speaker qui annonce l'arrivée de Mathieu Meister, le premier en 2013 dans ma catégorie. Je finis par mettre les Scott T2 Palani et m'en aller pour 3 petits tours de lac. Rigolant.

G run.jpg

Je prends une foulée bien rasante histoire de laisser un peu mes quadris récupérer. Il y a plein de supporters autour du lac. Avec le nombre de luxembourgeois présents avec leurs amis/familles, on a l'impression de courir à la maison. Au demi-tour je vois que j'ai un peu d'avance (moins d'1') sur M.Meister. Je continue sur un bon tempo en soignant bien les ravitos et les pastilles de sel. Deuxième tour, Eimar Mullan me dépasse, je vois que j'ai repris un peu de temps à M.Meister, c'est bon. Je n'en suis pas certain mais je pense bien être premier dans ma catégorie à ce moment. Le troisième tour est plus difficile. La montée le long du lac fait mal, mais je pousse pour garder de l'avance au demi-tour et prendre l'ascendant moral. Les crampes réapparaissent, mais cette fois aux adducteurs. J'ai pas mal d'avance cette fois, largement plus d'1' mais mes jambes n'en veulent plus. Il reste 3km et je me fais dépasser par 2 coureurs. En fait je ne le sais pas à ce moment mais un des deux est dans ma catégorie Incertain. Il va bien trop vite, pas possible de suivre. Je termine dans la douleur avec en plus un mollet gauche qui se raidit de temps en temps, au gré de ses envies. Je mords sur ma chique et je maintiens tout de même un petit 13 km/h pour ces derniers hectomètres. Je passerai encore un coureur à 200m de la ligne, il doit être bien plus mal que moi. Je boucle le semi en 1h32, temps final 5h06'40". Deux minutes de plus que l'an dernier, et je suis à ... 45" seulement de la première place dans ma catégorie En pleurs. Qu'importe, cela reste un tout bon résultat, je suis 40ème au scratch, sur 1400, ça le fait ! En plus avec les superbes perfs des autres Batifer (Mathieu Louis en premier avec un magnifique 4h55 et la 16ème place scratch !!!), nous gagnons l'inter-équipes! Quelle course! En 2015 J'avais des envies d'Autriche fin août, mais je pense que je vais avoir difficile de ne pas revenir ici une nouvelle fois.

G podium.jpg

17:24 Écrit par M3 TEAM dans 5. Multisports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.