29/04/2014

21/04: Enduro VTT EREC à Ecurey

EREC.jpgLundi 21 avril, Geoffrey participait à son premier Enduro, sur une manche du challenge EREC (http://vtt-erec.jimdo.com), qui se dispute en France et en Belgique. Voici son résumé de cette journée:

 

En ce lundi de pâques, premier enduro pour moi.
Les conditions climatiques sont bonnes, mais une grosse chute sur un saut cette semaine m'a détruit l'épaule et entamé la confiance.

J'ai fait  quelques petits sauts à la maison la veille pour me rassurer un peu…
 
 
 

G jump 1.png

 
Le déplacement n'est pas très long puisque c'est à Ecurey dans la Meuse (à côté de Damvillers) que je me rends. C'est la 3ème épreuve du challenge EREC.  200 pilotes  inscrits pour cette manche et quelques Belges. Mais il y a des pilotes d'un peu partout (Vosges, Alsaces, Marne, Bretagne, Meurthe et Moselle, Paris, …)
Le niveau n'est pas aussi élevé que l'an dernier où les meilleurs Français étaient présents, mais il y a quand même de bons pilotes et du beau matériel. Au programme, 7 spéciales, 35km et 1000m de D- (donc de D+). Il n'est pas tombé une goute depuis 15 jours, le sol est super sec.
9h, on monte au sommet pour le départ de la première spéciale. On a un peu de temps alors on reconnait à pieds le début de la spéciale. C'est d'abord un single roulant, puis ça descend assez fort avec quelques rochers et des virages en dévers très serrés. On part toutes les 30 sec. Les jambes ne sont pas super et ça ne va pas super vite, mais je n'ai pas mal l'épaule. Je ne prends pas de risque dans cette première spéciale et je ne fais pas de grosse faute. A la fin de la spéciale c'est assez difficile de savoir si on a bien roulé.
On remonte ensuite au sommet en discutant avec d'autres pilotes, on échange nos impressions. C'est cool. Petit ravito sur la route.
Spéciale 2. Pas le temps de reconnaitre à pied le début. Départ sur un large chemin où on monte de chaque côté, puis single sinueux moins pentu que la SP 1 mais avec beaucoup de cassures. Je prends un peu plus de risques, mais je fais une petite erreur sur la fin et fais une petite chute. Je perds de précieuses secondes.
Spéciale 3. Je me dépêche à remonter au sommet pour reconnaitre un peu le début de la spéciale à pied. Mais je prends un peu trop de temps et je dois courir pour revenir au départ. Les 3 premiers sont déjà partis. Je me dépêche pour me préparer,  je transpire comme un fou. Un vrai débutant Incertain. Le départ est comme la SP1 mais la partie très pentue est différente. J'assure encore sans prendre de risque sur cette spéciale.
A chaque remonté au sommet vers le départ des spéciales, passage par le ravito où la nourriture évolue à chaque passage. Bananes-oranges, puis barres de céréales, puis baguette fromage, puis baguette pâté, puis baguette jambon et enfin fruits secs et pâtes de fruits. Je ne vais pas maigrir aujourd'hui Criant. On prend son temps et je  discute avec quelques Belges que je connais qui se sont pris au jeu de l'enduro et font le Challenge.
SP4 et SP6 : ce sont les mêmes spéciales. Des dévers assez marqués encore ici et un final ou il faut pédaler. Au 2ème passage je discute avec les premiers et j'apprends que certains tapent assez fort sur le premier appui. Je vais essayer de passer plus vite aussi… mais je tape un peu trop fort et fait sauter la chaine du grand plateau. Je la remets sans trop de problème mais perds un peu de temps à la relance. Je fais pas mal d'erreurs au 2ème passage sur cette spéciale alors que je connais déjà… je suis un peu déçu…
La dernière spéciale (SP7) se déroule à 4, avec un départ style 24h du Mans. Les 4 vélos sont placés à 20m. Au top départ on court prendre les vélos et la course est lancée. Je cours plus vite que les autres et pars premier. C'est assez stressant. On ne connait pas la spéciale. Comme je suis premier je découvre les virages et quand je freine un peu trop ça revient vite derrière. Je ne lâche rien mais je ne prends pas de risque non plus. Je parviens à garder la tête du groupe jusqu'à l'arrivée, et finir avec 3 sec d'avance sur le second. C'était vraiment cool et on s'est fait plus mal que dans les autres spéciales.
Il est 13h30, on est sur le vélo de depuis 9h. C'est le moment de manger un petit spaghetti, si on a encore faim après tous les ravitos Rigolant
Les résultats arrivent vers 15h30. C'est là qu'on sait si on a bien roulé…
Je suis 2ème ex aequo en master 2 à 9 sec du premier master 2. Mais pour nous départager les organisateurs ont décidé de prendre le temps de la dernière spéciale… j'ai mis une seconde de plus… on me classe donc 3ème En pleurs. Au classement scratch je suis 33 ème et premier belge Clin d'œil. Un peu déçu du classement scratch, je regrette de n'avoir pas attaqué un peu plus car c'est très dense devant (15 pilotes en 30 sec).  On gagne et on perd vite des places. Ce n'est pas grave, l'objectif est atteint : podium master 2 et pas de blessure!
J'ai passé une super journée sur mon VTT avec des pilotes qui ne se prennent pas la tête et qui se font plaisir. Une belle organisation. C'est vraiment cool l'enduro …

16:08 Écrit par M3 TEAM dans 3. VTT | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.