17/06/2013

16/06: Ch'triman 113 à Cambrai

affiche-duathlong-2013.gif

Dimanche 16 juin, Yannick s'est rendu à Cambrai en compagnie d'une belle délégation du BATIFER Triathlon St Hubert (10) pour prendre part au Ch'triman 113, triathlon au format half-Ironman. Cette course lui servait d'ultime répétition avant l'Ironman de Francfort, objectif n°1 de cette première partie de l'année. Malgré des sensations moyennes dues à la fatigue accumulée ces dernières semaines, Yannick se classe 11ème scratch et premier dans sa catégorie Masters 1. Voici son résumé:

Le départ de la course est donné à 10h30,  nous décidons donc de nous rendre sur place le jour-même, il faut entre 2h15 et 2h30 de route. Ca me permet aussi de m'entrainer pour le réveil aux aurores avant une compétition (bon, OK, 6h ce n'est pas si tôt que ça, mais quand même...). Après les retrouvailles avec les autres membres du club, le retrait du dossard et le dépôt du vélo dans le parc, nous regardons les participants du Duath'long, compétition qui fait office de championnat de France de Duathlon Longue Distance et qui se déroule en parallèle. 

 

 

Après le briefing (auquel nous n'avons rien compris ... à moins que nous n'ayons pas écouté ?), départ pour le canal. L'eau est soi-disant à 18°C, je pencherais plus pour 16°C, mais une fois qu'on s'agite un peu, ça passe. Je me place à gauche, et c'est parti pour 1900m en aller-retour. L'eau n'est pas super-claire, et mes lunettes sont en fin de vie, je ne parviens plus à faire partir la buée correctement. Résultat: à chaque fois que je relève la tête, je ne vois pas plus loin que les 2 nageurs devant moi). J'essaye de faire un bel effort, à défaut de bien m'orienter. Pour ce tri, je vise 30'/2h25/1h25 avec 5' de transitions pour faire 4h25. Je sors de l'eau avec 30'40" au Garmin, après avoir notamment failli rater la sortie sur le côté... En comptant que j'ai dû nager 2000m en zig-zag, ce n'est pas trop loin du plan initial. Je suis 31ème tout de même, avec plus de 5' de retard sur la tête (que je ne vise pas Innocent, mais c'est toujours un indicateur...).

 

bike.jpgLe vélo se fait en 3 boucles de 30km. Le parcours est plutôt plat et facile, mais bien balayé par le vent, et certains faux-plats au revêtement aléatoire font mal. Il y a aussi pas mal de relances. Pendant les 15 premiers km, cela monte progressivement, avec le vent souvent défavorable, puis la fin est plus roulante, et la moyenne remonte. J'ai décidé de faire le reste de la course au cardio. Je pars sur un bon rythme à vélo, et les puls montent un peu trop haut, mais je garde le niveau d'effort car je sais que ça va redescendre. Je reprends une dizaine de places sur le premier tour. Dans le second, j'ai un groupe de 4 à vue. Ils ont l'air de bien s'entendre Incertain. Je produis directement un gros effort pour les passer et éviter qu'un d'eux s'accroche. Mon coéquipier Hans Van Den Buverie me reprend à la moitié du tour. Il a vraiment l'air facile, avec un sacré coup de pédale, bien souple! Devant il y a encore Tom Van Den Buverie et Eric Hemmer, qui est sorti 5ème de l'eau et fait un tout bon vélo (il est passé sur Argon18 cette année Clin d'œil) ! Fin du deuxième tour en 14-15ème place. Dans le dernier, j'essaye de garder les puls assez hautes pour ne pas faiblir car je sais que c'est souvent sur la fin qu'on reprend ceux qui sont un peu justes pour la distance. Après avoir de nouveau dépassé 2 binômes (dont 2 portent d'ailleurs le même maillot !) et m'être fait dépasser à quelques km de la fin, je suis remonté en 11ème position et boucle le vélo en 2h22'23" (37,5 km/h, il y a 89 km). Les cuisses sont un peu dures, je sens que j'ai poussé. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre pour la CAP.

cap.jpg

Je sors 10ème du parc, puis reprends le gros rouleur qui m'avait dépassé sur la fin. En passant, je lui tape sur la cuisse en lui disant "Y'a des watts là-dedans !" Il me répond "Oui, mais il y en aura moins maintenant" Clin d'œil. En effet, il avance nettement moins à pied. Je me cale au cardio, de nouveau, pour essayer de gérer au mieux mon effort sur les 3 boucles de 7 km. Les quadriceps sont douloureux, mais je sens que ça peut passer. Je me concentre sur la fréquence de ma foulée. Le parcours est vraiment plaisant. On passe le long du canal, sur un chemin de terre, sur du macadam, le long d'un barrage, dans un petit bois avec pas mal de racines, et même sur une partie (assez usante, mais heureusement courte) de gravillons où on s'enfonce bien. Une bonne partie se fait en aller-retour et on peut voir l'évolution des positions. Je ne vois personne derrière moi. Je boucle le 1er tour en ~29', toujours en 9ème position. Je sais que je ne pourrai pas courir le semi en 1h25 aujourd'hui. Dans le deuxième tour, je vais (à nouveau Déçu) un peu m'endormir. Le rythme baisse tout doucement, pas beaucoup, mais suffisamment pour me faire rejoindre. Je ne m'en suis pas trop rendu compte, et au moment de boucler ce tour, je perds 2 places quasiment coup sur coup. Les puls sont stables, mais je décide de me faire un peu plus mal dans le troisième tour afin de garder ma place. Je parviens à rester au contact visuel avec un des deux coureurs qui m'ont repris, mais le deuxième est trop loin. Et puis il y a maintenant plein de coureurs qui sont dans leur premier ou deuxième tour, et on ne sait plus trop où on en est. Devant, Tom a repris Hans et ils vont chercher respectivement les 5ème et 7ème place scratch ! Je resterai pour ma part 11ème, premier Master 1, après avoir couru le semi en 1h28'37". Finalement je boucle ce half-Ironman en 4h24'03" (nouveau record perso Rigolant). Emilie Lacourt monte sur la plus haute marche du podium dames, quant à moi, je prend la troisième de celui des Masters (derrière Eric Pinna et Norbert Lamy, tous deux Masters 2).

 

Les résultats

 

podium.jpg

18:05 Écrit par M3 TEAM dans 5. Multisports | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.