28/05/2013

19/05: Transvésubienne: 2ème partie

La suite:

... je commence à regarder le profil sur ma plaque

 

TV9.JPG


On attaque la longue descente vers le pont du Cros. Le début est sympa et je m’amuse bien, mais il y a quand même encore beaucoup de passages très techniques. Je me cogne le tibia sur un rocher dans la première partie de cette longue descente (+/- 45 min). Ca me fait perdre un peu de confiance et je ne vais pas bien faire cette longue descente. Ca tape encore très fort par moment, c’est impressionnant. Je ne perds pas de place, mais un peu de temps sur les coureurs que j’avais rattrapés dans la Madone.

TV10.JPG


J’arrive au pont du Cros après 4h15. Il pleut un peu de nouveau. La côte est longue :  D+ 1000m. Dans la côte un bon coureur (dossard 28) me rattrape. Je discute un peu avec lui. Je lui annonce notre classement +/- 40ème. Il me dit « la course est encore longue, et il y a encore des places à prendre, tu peux me croire ». J’estime le temps de course restant à 3h – 3h30 et il me confirme. Ca me remotive. Je m’alimente bien comme depuis le début dans les côtes. On a arrive au ravito à Levens. Dans la côte qui suit je rattrape en effet 5 coureurs. Mais au sommet, 2 d’entre eux se trompent et m’emmènent dans leur sillage. On perd plus de 5 minutes. Ca m’énerve et je repars le couteau entre les dents. Les descentes sont moins cassantes et les côtes plus roulantes. Il fait beau, la nature est belle, ça sent bon la lavande et le romarin et j’ai encore des bonnes jambes. Je reprends plusieurs coureurs.

TV11.JPG



Sur une portion de route je rattrape le coureur qui me « traitait » de fou de faire la Transvé sans reconnaissance en début de course. Ils sont à 2 et ils n’avancent plus. Une personne les accompagne et les motive. « encore 20min de côte et après c’est la descente sur Nice ». Ok , merci pour l’info Rigolant. On va lâcher les chevaux...
On monte vers le sommet du Mont Chauve. Il fait chaud, il y a pas mal de cailloux, il faut souvent marcher. J’y vais comme un guerrier.

TV12.JPG


Au sommet je ne vois plus personne derrière et personne devant. Juste la mer au loin.

TV13.JPG



J’assure dans les premiers lacets de la descente. Ce n’est plus le moment de tomber! J’ai encore des jambes et je m’amuse bien sur les singles en terre (comme chez nous Clin d'œil). L’arrivée tarde. On remonte, on redescend encore et encore dans la jungle niçoise. On finit sur les trottoirs sur les rives du Paillon. C’est pas trop bien indiqué. Il n’y a personne devant ni derrière. Je suis un peu en roue libre. Un dernier tunnel (2km) et à la sortie l’arrivée. Je suis 30ème en 7h42. Le premier, A. Chenevier à mis 6h30 et Ch. Sauser est  3ème en 6h33. Je n’ai pas crevé, je suis entier et je n’ai rien cassé … On me colle mon autocollant FINISHER jaune sur la plaque de cadre, le Graal pour tous les participants à cette édition mémorable.

TV14.JPG



Mon objectif est atteint. Top 30. Je suis un peu déçu de ne pas être sur le podium 40-45 ans ("seulement" 5ème) car habituellement c’était bon pour le podium avec un top 30 mais c’est pas grave, c’est déjà très bien pour une première…
C’était une course que je voulais faire depuis longtemps, car j’adore les descentes techniques et les conditions extrêmes en VTT. Mais je dois quand même avouer que c’était un cran au dessus de ce que j’imaginais et que la difficulté technique et le danger par moment faisaient perdre l’aspect ludique de la descente. Il y avait beaucoup de marches en pierre et avec un semi-rigide avec une fourche de 100mm et des pneus bien gonflés, c’était usant. En lavant mon vélo j’ai constaté que les 2 haubans étaient fissurés, vous imaginez comme ça a tabassé pendant plus de 7h …

Les classements

Le reportage de cette édition 2013:

09:20 Écrit par M3 TEAM dans 3. VTT | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour et bravo pour ta belle 30ème place! C'est un super résultat pour une première expérience. Par contre, j'ai du mal à comprendre pourquoi tu te lances dans pareille aventure sur un cadre rigide, une fourche de 100mm et des pneus bien gonflés??? C'est du masochisme ou bien t'as pris le premier vélo tombé du camion?
Christophe

Écrit par : Christophe | 28/05/2013

beau récit! félicitations pour cette perf, je te tire mon chapeau!
david

Écrit par : solignac david | 28/05/2013

Christophe,
J'ai un co-factory avec Granville et ils ne font pas de Full car ils sont principalement présents sur le marché belge et surtout flamand, donc les semi-rigides sont largement suffisants. J'aurais pu rouler sur un autre vélo si je voulais mais je suis habitué avec ce vélo alors… J'avais lu et vu beaucoup de vidéos sur la Transvé, mais la vidéo gomme beaucoup et on ne se rend pas bien compte comme c'est cassant en vrai :-). Mais c'est possible de le faire en semi-rigide, la preuve, faut optimiser un peu mieux les réglages ;-). C'est vrai, je pense que j'aurais été plus vite dans certaines descentes avec un full, car souvent les marches passent mieux si tu passes assez vite. Avec le semi-rigide si tu passes vite ça tape fort :-). Mes pneus étaient trop gonflés car le mano de la pompe qu'on m'avait passée ne fonctionnait pas bien je pense (1,5 bar mais plus proche de 2 je pense).
Geo.

Écrit par : Geoffray | 30/05/2013

Merci David. On avait un temps belge ça tombait bien :-). Par contre le terrain impossible de trouver ça en Belgique.
Geo

Écrit par : Geoffray | 30/05/2013

Les commentaires sont fermés.