06/05/2015

25/04: Trail La Bouillonnante 2015

bouillonnante.jpg

De retour de blessure après son dernier trail, Geoffrey a pris part à la Bouillonnante 2015. Voici son résumé:

Après un beau début de saison j'ai du mal a me sortir d'une entorse qui tourne en tendinite et perturbe fortement mon entraînement. Je ne pensais pas pouvoir faire la bouillonnante mais avec du tape sur la chaussure j'arrive à courir. Au départ je suis bloqué dans le tunnel après être passé sur le tapis. Des coureurs entrent encore dans le tunnel pour passer le tapis alors que le départ est donné et que l'on essaie de sortir . Je perds énormément de temps. Pas sur que tout le monde soit passé sur le tapis d'ailleurs... Je ne verrai jamais les premiers, je ferai ma course sans jamais voir personne ni devant ni derrière. A la bifurcation je suis 4ème sur le 55km et 4ème sur le 35km. Vu la préparation je n'hésite pas et vais poursuivre sur le 35. Je vais gérer jusqu'au bout et finir 4ème en 3h20 avec des débuts de crampe au mollet

21:00 Écrit par M3 TEAM dans 4. Trail, course à pied | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/02: Aymon Trail à Bogny sur Meuse (F)

20150228-1er-edition-du-Aymon-Trail.jpg

Le samedi 28/2, Geoffrey participait à l'Aymon Trail à Bogny sur Meuse, en France. Sur un parcours exigeant, il se classe 2ème au scratch et 1er V1 sur le 30km (1400m D+).

 

 

 

 

 

 

11045758_1543815672548629_1673929520_o.jpg

20:37 Écrit par M3 TEAM dans 4. Trail, course à pied | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/02/2015

9/1: Trevire Night Trail

2015 est lancée ! Si nous n'avons plus donné de nouvelles depuis ... longtemps, nous ne sommes néanmoins pas restés inactifs. Organisation et participation à l'une ou l'autre Corrida et/ou Allure Libre de fin d'année, ski, sorties VTT, réception de nos nouveaux jouets (prochain post), et l'une ou l'autre sortie trail pour préparer le premier objectif trail de l'année: le TNT (Trévire Night Trail).

Cetee année, pour la troisième fois, nous nous sommes alignés aux côtés de 800 coureurs sur ce trail nocturne très sympa et pas très loin de chez nous. Geoffrey, à nouveau bien préparé, s'alignait sur le 30km tandis que Yannick, plutôt en mode "reprise" se contentait du 15km. Voici les résumés de ces deux courses:

Geoffrey: 30 km

Il pleut et il y a du vent ce vendredi soir dans la vallée de Rabais. Le terrain va être technique, c’est une bonne nouvelle pour moi. Il y a beaucoup de bons coureurs inscrits sur le 30km. J’en connais au moins 5 qui montent régulièrement sur les podiums, plus ceux que je ne connais pas… Le départ n’est pas trop rapide et les sensations sont bonnes.

depart 30.JPG


Après la première côte nous sommes un groupe de 5-6 coureurs en tête. Dans la première descente je passe devant et me lâche pour voir le niveau technique des adversaires. François Reding est tout de suite là. Il court vite mais il descend bien aussi ! Ca va être compliqué ! Mais ce petit test « excite » un peu le groupe et va lancer la course. Sous l’impulsion de François Reding la course s’accélère. Ça va trop vite pour moi. On doit faire 30km, je préfère gérer. Un groupe de 4 coureurs prend le large (François Reding, Benoit Marcolini, Gilles Verdin, Romain Sophys). Cette première partie est assez roulante sans grosse difficulté et l’écart se creuse. On arrive au premier ravitaillement au dessus de Robelmont après 30min. J’ai un peu moins d’une minute de retard. Les choses sérieuses vont commencer et je ne suis finalement pas si loin. Dans la côte qui suit je vois qu’un coureur s’est détaché du groupe. Ça coince un peu devant. Les côtes vont alors s’enchainer. Je continue de bien gérer, mais je reviens doucement sur les 3 coureurs.

greoff.jpgAu pied de la descente avant de remonter vers la route de Croix Rouge je dépasse B. Marcolini qui vient de tomber et qui s’étire pour faire partir une crampe. Il repart juste derrière moi. On traverse la route de Croix Rouge et on repique vers le Zigomar. En bas de la descente je suis à 20 sec de G. Verdin et R Sophys. Je ne m’emballe pas pour aller les chercher, on est à peine à mi-course. On prend alors un long chemin en dévers très glissant. Je reviens sur les 2 coureurs qui me précèdent. À la fin de ce chemin en dévers on remonte puis prend une grosse descente qui nous emmène au Trou des Fées. Je dépasse G. Verdin dans la côte (il coince un peu), et R. Sophys dans la grande descente. Au Trou des Fées on nous gratifie  d’un petit single inédit (bien vu). Je fais rapidement le trou sur les 2 coureurs que je viens de dépasser, mais je ne vois toujours pas F. Reding. J’arrive au ravito du 18ème km. On m’annonce 4 à 5 min de retard. C’est encore long mais ça commence à faire beaucoup… Je continue et lâche tout dans les descentes. Je ne vois plus personne derrière moi. Mais au 20ème km (juste derrière le Zigomar) ma lampe se coupe. Je suis dans le noir complet. Ça fait drôle Cool. Je prends une lampe de secours que j’ai pris en dernière minute sans la tester. C’est la misère. Je ne vois presque rien et impossible de remettre l’autre lampe en route. Je fais tout ça en continuant de courir bien sûr ! Heureusement je connais le coin pour y aller régulièrement en VTT, mais c’est compliqué, j’ai peur des branches qui sont sur le chemin et que je ne vois pas. Je n’arrive plus à voir les irrégularités du sol. Je freine dans les descentes. Je me retourne tout le temps, mais je ne vois personne revenir. Quand je rejoins le circuit des 17km, il n’y a personne. Dans le bois avant d’arriver sur le camping je vois une lampe derrière, mais je ne sais pas si c’est un coureur du 17 km au du 30km. J’accélère et heureusement la dernière descente dans les escaliers est éclairée. Je file vers l’arrivée ou François Reding m’attends depuis 6min Surpris. Yannick arrivera juste après moi (5ème du 17 km). C’était en fait sa lampe qui je voyais revenir derrière ! Je boucle finalement ces 29km en 2h18min. J’ai perdu un peu de temps sur la fin à cause de ma lampe, mais impossible d’aller chercher la première place. Derrière moi Maxime Demars complète le podium.
Une belle course et un bon résultat pour commencer l’année 2015 …

 

Yannick: 15km

Premier dossard de l'année, et comme en 2014 c'est au TNT que je l'accroche. Si l'an dernier je m'étais élancé un peu présomptueusement (vu mon volume à pied) sur le 30km, cette année je suis plus raisonable et c'est sur le 15 km que je m'inscrit, conscient qu'il faut avant tout éliminer les excés des fêtes aujourd'hui. Nous sommes pas mal de copains présents, c'est vraiment chouette et convivial comme ambiance. La météo n'est pas à la fête mais c'est pareil pour tout le monde et finalement sur 15 km ça ne porte pas trop à conséquence, pas le temps d'avoir froid Rigolant. Bon finalement on anonce 17,5 et il y aura 18km.

depart 15.jpg

Evidemment sur cette distance, ça part vite. Nicolas Navet prend les rênes et impose un gros tempo. Geoffrey Lallemand et plusieurs coureurs suivent, je ne les connais pas, il y a certainement les premiers de l'an dernier. Je mets un peu de temps à trouver un rythme et Stéphane Lambert est juste devant moi après la première difficulté. Je sais qu'il y aura de la boue et que ça me convient, mais dansla première descente, je glisse, perd l'équilibre vers l'avant et prend la direction d'un gros arbre que j'évite de justesse, ainsi que la chute Pied de nez. Calmons-nous ! Je dois ponter aux alentours de la 8ème place, devant c'est loin, il y a juste un coureur devant moi que je dépasse en marchant dans la côte Belle-vue à Rabais (lui il court ! Cool). A la relance, je prends le large avec un petit groupe. Un peu plus loin, il y a un courueur en perdition au milieu d'un bourbier, il doit être à du 6km/h, je passe sur le côté dans l'herbe à du 12km/h. Merci la bonne lampe et la reco du weekend précédent.

yan.jpgUn coureur me rejoint, il reste derrière moi mais je l'entends. Je crois que c'est Stéphane, mais non. Il reste dans mon sillage pour tous les singles, je pense qu'il a compris que j'avais une bonne lampe... Aprèsla descente suivante, on s'attaque à une très longue montée. Il accélère au pied de celle-ci, je ne le suis pas. Nous arrivonsau ravito, il a 50m d'avance, mais dans la descente trèps cassante suivante dans une sapinière, je reviens sur lui et nous courons ensemble en discutant un peu. Il vient de France, a 54 ans, a couru autrefois le marathon en 2h31, et avait couru un peu avec geoffrey au trail des Trévire en mai. Bref, je sais tout Rigolant ! Je sais aussi que je suis un peu plus technique que lui, je vais donc faire le trou dans les kilomètres suivants qui nous font monter/descendre tout en revenant sur Rabais et le final commun avec le 30km. Je lâche tout dans les descentes et je pousse bien dans les côtes pour qu'il ne revienne pas. Arrivé sur le plat avant le final qui nous ramène vers la camping, je ne le vois plus. J'ai bien vu une lampe devant, mais trop loin pour que je puisse espérer revenir dessus. Je termine en roue libre et en montant sur le podium d'arrivée, j'entends anoncer "Geoffrey Henriot". Comme on est habillés plus ou moins pareil, je pense que le speaker nous a confondus Sourire et je fais "non" du doigt, puis je vois Geoffrey quelques mètres devant moi qui vient juste d'arriver. Comme à Bouillon, on a failli terminer ensemble à quelques secondes près. Je termine 5ème au scratch (1er V1), ce n'est pas si mal pour cette période de l'année. Le podium était loin et inaccessible. Maintenant passage en mode "organisateur" pour préparer un autre trail nocturne: le STAR TRAILS à Rulles le 6 févreir.

 

12:12 Écrit par M3 TEAM dans 4. Trail, course à pied | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/10/2014

17/10: NIGHT TRAIL "Aux Sources de la Gaume"

trail tintigny.jpgLe vendredi 17 octobre, Geoffrey ... organisait (eh oui, on ne fait pas "que" courir) un trail nocturne avec le Basket Club Tintigny. Une fois n'est pas coutume, c'est donc Yannick qui a pris cette fois le rôle du traileur, sur la distance de 18 km, course qu'il a d'ailleurs remportée. Voici son résumé:

Il y a 3 semaines, je terminais l'Ironman de Majorque complètement cassé et le soir même j'envoyais un SMS à Geoffrey pour lui dire que je ferais seulement le 8km sur son trail Rigolant. Après une pose de 10 jours sans aucun sport, j'ai repris les footings et quand Geoffrey m'a proposé d'aller faire le parcours de 18km samedi dernier, j'y allais encore avec des pieds de plomb. Nous rentrions d'ailleurs avec 23 km au compteur après une boucle supplémentaire , mais le parcours m'avait bien plu et la durée m'avait rassuré. Encore un peu de repos la semaine, et me voici vendredi soir à Tintigny en compagnie de ... 740 autres traileurs !!! C'est aussi le premier dossard de Michèle (sur le 8km) après une opération du dos fin juillet... quel retour!  

Enorme succès pour cette première, les files aux inscriptions en témoignent Clin d'œil. Il y a évidemment plein de connaissances présentes et on discute pas mal en attendant le départ retardé de 30'.

Trail Tintigny 1.jpg

Finalement c'est sur le coup de 20h30 que nous nous élançons, 18 et 28 km ensemble. Geoffrey Lallemand et Laurent Bourguignon partent assez vite, et Jean-Luc Bodeux leur emboite le pas. 2 km plus loin, c'est François Redign qui émerge du peloton pour aller les rejoindre. Les premiers km sont assez roulants, même s'il y a des faux-plats montants, il n'y a pas que de rares passages un peu techniques. Je suis dans un groupe avec Didier Willime, Stéphane Lambert et 3 autres coureurs. Les puls sont un peu trop hautes, sans doute déja le désentrainement, mais 18 km c'est long, et j'ai encore de l'endurance. Après 6km nous abordons enfin une descente technique. Je prends les devants du groupe mais un point de côté m'oblige à ralentir juste avant de passer dans un tunnel et de traverser un ruisseau. Je "gère" un peu la montée qui suit en perdant un peu de terrain sur le groupe, mais grâce à une nouvelle descente, je reviens assez vite sur eux. Le circuit devient nettement plus ludique, et même si les pulsations restent bizarrement hautes, je n'ai pas l'impression d'être dans le rouge et je m'amuse bien. Petit à petit, je remonte les coureurs un par un pour finalement prendre les devants de ce groupetto, ça me permet de bien anticiper les obstacles et finalement en arrivant au Gros Cron je gagne quelques secondes sur eux. J'attaque la montée assez fort pour creuser un écart et à mi-côte (au chemin de fer), je vois Jean-Luc Bodeux pas très loin devant. Les autres (Geoffrey L. et François R.) sont partis sur le 28km. Au profit d'un sentier descendant  bien technique et en dévers, je recolle Jean-Luc et je récupère un peu avant d'attaquer un vrai mur: tout droit dans le talus de la sapinière, à 40% !!! Je sais qu'il court plus vite que moi, par contre ici j'ai l'avantage. Je le dépasse et me fais mal pour prendre la tête de la course: au sommet j'ai peut-être  5-10" d'avance que j'exploite en relançant bien. Avec le lactique dans les jambes c'est super-dur mais je sais bien que ça fait encore plus mal aux autres derrière Rigolant. On récupère un peu sur le plat, mais je ne relâche pas l'effort car je sais qu'il va sans doute vouloir recoller maintenant et je veux qu'il se fasse mal pour ça.

Trail Tintigny 2.jpg

Arrivé au deuxième ravitiallement à Lahage, je prends un gel mais pas d'eau car il faut faire un petit détour et ça se joue en secondes. Je vois la lampe de Jean-Luc qui se rapproche de plus en plus, et mon point de côté revient. J'attends impatiemment une grosse côte ou un passage technique mais ça dure et il est à mes basques ! Une petite descente me permet de récupérer un peu avant de remonter sur la route Croix Rouge-Bellefontaine. Jean-Luc est juste derrière et j'échange quelques mots avec lui. Je lui demande qui c'est et je crois comprendre que c'est Mathieu (Louis). Je suis étonné car je pensais Mathieu plus loin, mais bon... (mon cerveau doit manquer de sucre à ce moment Sourire). Je continue à lui parler en pensant que c'est Mathieu... Il me dit qu'il est cuit. Moi aussi mais j'ai encore une petite marge si le parcours descend et je sais que ça va être le cas bientôt jusqu'à l'arrivée. Il ne me dépasse pas, j'en conclus qu'il est bel et bien au max, il doit rester 4km et je commence à accélérer pour essayer de le décrocher. Le parcours m'y aide bien, ce sont des chemins sinueux que je connais bien et qui nous ramènent vers le cimetière militaire de Bellefontaine. Dernier ravitaillement (que je passe à nouveau) et je donne tout dans les chemins très ludiques qui suivent. Je me sens bien et je vais vite, la lampe derrière moi s'éloigne. C'est cool, je me dis que je vais sans doute gagner mais j'ai envie d'être à l'aise et je continue donc à accélérer pour aller finalement chercher la victoire sur le 18 km juste sous les 1h30 (pour 20 km tout rond, merci pour les 2 km de rabe Clin d'œil). Arrivée dans la salle sur le podium, c'est vraiment chouette, en plus il y a déjà plein d'amis présents pour me féliciter. Jean-Luc terminera 1' derrière moi et Stéphane Lambert prendra la troisième place 2' plus tard. Podium 100% gaumais, donc. Sur le 28km, François Reding l'emporte, Geoffrey Lallemand terminera 3ème.

 

Trail Tintigny 3.jpg

En tous cas pour une première organisation c'était un coup de maître. Deux ou trois détails à règler et on atteint la perfection !

Photos et résultats: http://baskettintigny.be/night-trail/

 

18:00 Écrit par M3 TEAM dans 4. Trail, course à pied | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |